La pêche en France

Notre beau pays est le plus riche et le plus varié d’Europe occidentale pour pratiquer la pêche. Le réseau hydrographique français s’étage depuis l’altitude de 3 000 mètres et plus, dévale les pentes sous la forme de torrents, ou de ruisseaux puis de rivières qui, dès qu’elles arrivent dans les plaines, serpentent en grands méandres, avant de former des fleuves grands ou petits, au courant pas toujours calme. A proximité du niveau de la mer, ils se jettent dans l’eau salée.

Cette dénivellation crée une grande diversité de types d’eau, au début et au courant très virés. Un réseau complété par ces multiples pièces d’eau que sont les lacs (de montagne à l’eau glaciaire ou de retenue), les étangs et les mares à l’eau morte mais tiède.

La géographie très variée de notre pays est à l'origine d'une grande diversité hydrographique. Torrents et lacs d'altitude, ruisseaux de moyenne montagne, rivières et fleuves de plaine, lacs, étangs, marais et ballastières sont harmonieusement répartis sur le territoire, constituant un véritable paradis halieutique dans un environnement unique au monde : tel est l'univers dont disposent les pêcheurs, et qu'ils ont à protéger autant qu'à exploiter.

Du nord au sud, les grands bassins hydrographiques n’ont pas les mêmes moments d’étiage. Tous ces types d’eau déterminent et abritent un monde vivant différent selon la température, la roche ou la terre qui forment le lit, la force du courant. C’est pourquoi la France est aussi le pays d’Europe où il y a le plus d’espèces de poissons d’eau douce. Pêcher, c’est aussi une autre manière de découvrir son pays par ses eaux et leurs habitants, monde caché à nos yeux par le miroir qu’est la surface de l’eau.

 

Le litoral marin n’est pas en reste. La France est bordée par trois mers principales et un océan. Là aussi la température moyenne saisonnière varie entre la Manche et la Méditerranée. Le littoral français est très vairé : rochers, galets, sable, falaises. Les fonds diffèrent. Les poissons migrateurs ne se présentent pas partout en même temps. Comme les poissons d’eau douce, en rivière, ils sont ici beaucoup plus variés que chez nos voisins. A la lecture de ce livre, vous finirez par découvrir une nature qui, jusqu’alors vous était sans doute inconnue. Et vous comprendrez que la pêche c’est un art de vivre, une autour manière de voir autour de soi. Vous comprendrez aussi que le pêcheur est un défenseur actif et fervent de la nature,  contrairement à des idées reçues de « fausse sensiblerie ».